Dans le cadre des projets « Yif Menga 2018 Performance en dialogue » et les « Récréâtrales  » à Ouagadougou, Burkina Faso, j’ai réalisé une performance  »Hommage à titre Posthume » aux milliers de morts pour la patrie, notamment au Congo RDC, en Libye, au Rwanda, en République centrafricaine et au Burkina Faso. 5 cercueils peints aux couleurs des drapeaux de ces pays africains, symboles de tous ces gens qui ont donné leurs vie pour une nation, qui ne sont pas reconnus par leur État, laissant derrière eux des veuves, des veufs, des orphelins, des familles… Malgré tout ils vivent à jamais. Ils sont omniprésents dans nos esprits et on ne les oubliera jamais. Ils sont morts pour une bonne cause, parce qu’ils ont ouvert leur gueule, ils ont manifesté, ils ont résisté contre le pouvoir dictatorial ; ils ont été torturés à mort ; les autres sont morts pendant des conflits armés, des conflits religieux, etc. Mon travail de performance qui lie Art et Mémoire leur rend un grand hommage.